Le découpage cartographique

Le découpage cartographique a pour but principal d’organiser et de planifier le travail des agents recenseurs lors de l’exécution du recensement. Même si l’Algérie possède une expérience dans ce domaine, la nécessité de disposer d’une cartographie communale précise s’impose avec acuité. En effet, quatre recensements ont été réalisés sur une base cartographique, le premier en 1966, le second en 1977, le troisième en 1987 et le quatrième en 1998.
Le Dossier Cartographique Communal.
Au niveau de la préparation, le résultat attendu est d’obtenir pour chaque commune :

Un croquis récapitulatif général de toute la commune établit à l’échelle de base du pays (1/50.000 ou 1/25.000 quand il existe). Ce croquis comporte la localisation précise de toutes les agglomérations (groupement de constructions au moins égal à la centaine) ainsi que les autres lieux habités. Il devra également comporter les ossatures principales de l’hydrographie (les Oueds, rivières,…) du relief (traits caractéristiques, lignes de crêtes,…) et les voies de communications (routes, chemins,…). Ce sont ces élément qui constitueront dans la majorité des cas, les futurs limites de districts. Celles-ci ont l’avantage d’être repérable de façon nette et non ambiguë sur le terrain. Enfin, la toponymie (noms de lieux) doit figurer sur ce croquis.

Un plan détaillé (1/5.000 ou 1/2.000) de toutes les agglomérations de chaque commune. Ces zones étant par définition des zones de concentration de population ; il est nécessaire de disposer de maximum de détails pour guider l’agents recenseur dans sa tâche. Les agglomérations sont découpées sur le terrain en petites unités géographiques appelées îlots de recensement.
Enfin, pour chacun des districts composant la commune, un plan dont le niveau de détail devra être plus important. Ces trois types de documents constituent le dossier cartographique communal et son établissement nécessite une organisation au niveau local et au niveau de l’O.N.S. (Office National des Statistiques) qui intervient surtout comme appuis technique pour la réalisation de ces dossiers. Il existe deux types de travaux :
1- Des travaux de bureau : pour le dessin des plans et leur mise au propre.
2- Des travaux de terrain + pour l’actualisation et le découpage en unités d’enquête.